Le père Pedro

Tout sur les pierres précieuses

Bungalows île aux Nattes

www.hotel-tana.net

Tueurs en série, escrocs, malédictions

Les pierres et la santé

Rencontres pour les chiens et leurs maîtres.

Bateaux

Elections présidentielles 2017

Posté par gasipetaka le 10 août 2011 à 13:48
Nous revenons d'un séjour d'une semaine sur place. Nous avions choisi le transfert de Cap Sainte Marie étant donné leur réputation d'avoir la vedette la plus sécurisante. Sur cet aspect là, rien à dire, même pour une personne qui n'a jamais fait de voyage en haute mer. Gilet pour tout le monde, pas de surcharge, que des bagages dans la cale, pas de marchandises comme sur d'autres bâteaux...
-Dès la réservation par téléphone, le gérant ne s'est pas privé de casser du sucre sur le dos de son concurrent Sainte Marie Tours. "Vous verrez immédiatement la différence dès votre arrivée en notre bureau à Tamatave me disait-il... " - en venant confirmer à Tamatave, une famille à bout de nerfs était entrain de crier sur la réceptionniste car leurs place réservées depuis qq mois n'étaient pas dispo - une fois que nous avions payé, elle me dit : "inutile d'arriver trop tôt demain " vous ne partirez pas avant 6H30 car le bâteau à soanierana ne part pas avant midi.
Or le trajet tamatave-soanierana prend 3h - le lendemain matin, arrivant tranquille à 6h, accueil peu chaleureux : "vous êtes les derniers, on n'attend plus que vous !". C'est la pagaille, le bureau de Tamatave accuse celui de Sainte Marie de faire du surbooking. Entre temps, nous voyons partir la navette de Sainte Marie Tours à l'heure et sans problème d'organisation -finalement tout le monde pourra partir mais : les blancs dans le car climatisé et les malgaches dans le minibus avec enfants sur les genoux et 2 à 3 voyageurs surprise récupérés sur la route.
mouais, on paie pa le même prix, je l'admets - le bus des Malgaches est arrivés le premier à Soanierana. Le chauffeur a visiblement estimé que les estomacs malgaches étaient moins sensibles aux coups de volants et excès de vitesse - mais rien ne sert de courrir : nous poireautons à Soanierana pas moins de 4h, observant le ballet des dockers râlant sur leurs conditions, 2à3 gendarmes sirotant 2à3 bières. aucune info, j'ai même pas oser manger craignant que le bâteau arrive d'un moment à l'autre Nous arrivons à Sainte Marie après une traversée sans problème majeur. Je positive et jme dis, c'est l'essentiel. Le problème c'est qu'au retour, qq jours plus tard : rien n'a changé. Ils sont tjs aussi mal organisés. On attend de 7H30 à 12H30 au Barrachois avant de voir arriver le bâteau.
Le "patron" M. Daniel, vazaha planqué derrière son ordinateur ne communique pas sur les raisons du décalage-retard. Le personnel de bord, à l'arrivée, entre dans son bureau en tempêtant et revendiquant je ne sais quoi... Il nous disent ne pas avoir été payé par le patron... car une traversée ayant à bord que des Magaches rapporte moins qu'avec des vazaha! Nous quittons finalement Sainte Marie après avoir perdu 2 demi-journées sur nos vacances. Pour résumer (j'avais vraiment besoin de m'exprimer...) Cap Sainte Marie pour l'organisation et la ponctualité = zéro.
J'estime que la moindre des choses étaient d'informer les voyageurs, malgaches ou vazaha, des motifs de toute cette attente. Je veux encore revenir à cette Marie mais certainement pas avec cette compagnie. Peut être avec le Mélissa si on se fie aux pubs prometteurs.


Vous pouvez donner votre avis sur un des services ci-dessous ou un autre en envoyant un message via l'onglet "CONTACT".

Retour Avis

Madagemstones, pierres fines et précieuses



Graines de bitume, enfants de la rue, Tana

Mokana, orphelinat à Fianarantsoa